Souvenirs d’Indonésie #3 : Mont Bromo et Kawah Ijen

Après avoir été plongés dans la culture indonésienne grâce aux temples de la région de Yogya, nous poursuivons notre périple pour découvrir l’est de Java : sur la route des volcans ! Nous partons une nouvelle fois tôt le matin avec l’agence Great Tours pour plus de 9h de bus en direction du Mont Bromo. Ces voyages en bus, au delà de nous faire de belles frayeurs, nous permettent d’observer le paysage de Java tout en rencontrant des voyageurs de tout horizons : allemands, belges, danois, suisses… Ce qui est génial avec cette agence, c’est que tout est organisé et payé en avance (trajets, hôtels, repas).

Quand nous arrivons donc en pleine nuit à l’hôtel (situé à Cemoro Lawang), pas de soucis, notre chambre est déjà prête. On va dormir 3-4 heures à tout casser pour préparer nos affaires et monter dans une Jeep (louée par l’agence) direction le point d’observation (sur mont Pananjakan) pour le lever du soleil !

DSC_0289

DSC_0318

DSC_0311

Le spectacle est sublime et je prends en photos le paysage toutes les minutes tellement les couleurs changent vite ! Il y a beaucoup de touristes, donc plus vous arrivez tôt, mieux vous serez placés. Ces montagnes dernière cette mer de sable, c’est irréel. On dirait que le temps s’est arrêté ! Par contre il fait super froid ! On est quand même à 2770m d’altitude donc couvrez-vous !  Le mont Semuru en arrière plan est très impressionnant. On distingue facilement le mont Bromo : étant le seul encore en activité dans cette région, il est encore gris tandis que les autres sont petit à petit colonisés par la végétation.

Une fois le soleil levé, on redescend dans la vallée pour aller au pied du Mont Bromo.

DSC_0396

DSC_0411

Pour faire les touristes comme il faut et surtout pour rigoler un peu, on décide de monter une partie du Mont Bromo à cheval. En parlant indonésien, Alex réussit à négocier le prix.

C’est fou de se retrouver au bord du cratère comme ça, d’autant plus que toutes les vingt minutes environ, le volcan crache une petite fumée. La tradition bouddhiste veut que les indonésiens lancent des offrandes au coeur du cratère.

DSC_0456

Nous repartons finalement pour plus de 5h de route direction le Kawah Ijen, un autre volcan tout à l’est de l’île de Java. Sur la route, on découvre encore des paysages. C’est fou comme on revient directement dans un paysage luxuriant de végétation après la zone plus aride du Mont Bromo. Lors des pauses, on rencontre des indonésiens, tous plus gentils les uns que les autres. Ces enfants sont tellement souriants, heureux de recevoir des carnets de coloriage apportés par un couple allemand.

DSC_0472

Le soir, nous arrivons à l’hôtel dans un village tout proche du Kawah Ijen. Malheureusement, il y a eu un quack dans l’organisation : nous arrivons trop tard pour le repas ! Avec un couple belge rencontré lors du voyage, nous partons donc arpenter les rues dans l’espoir de trouver une épicerie. Une fois encore, le fait qu’Alex parle indonésien va nous être d’une grande aide. En effet, on s’arrête dans une sorte de bureau de tabac encore ouvert pour demander si le monsieur vend de la nourriture. Etonné par notre recherche à une heure si tardive il nous répond qu’il n’a rien et que nous ne trouverons pas dans le village. Il nous demande de patienter un peu, par à l’arrière de sa boutique, et revient en nous disant que sa femme va nous faire un nasi goreng ! Une nouvelle preuve de la générosité des indonésiens. On devrait sérieusement en prendre de la graine… Ce monsieur nous invite donc à rentrer chez lui et on s’aperçoit que sa femme est déjà aux fourneaux !

Dans ce village, les maisons sont très étonnantes. Toutes alignées à la rue, elles sont divisées en deux parties par une sorte de ruelle intérieure privée mais partagée à toutes les habitations. D’un côté de la ruelle, les parties privées telles que les chambres et de l’autre les parties communes comme le séjour.

DSC_0478

A la fin de notre repas (délicieux !) et après avoir remercié notre hôte, on part à la recherche des sources chaudes du village. C’est d’ailleurs un autre villageois qui nous y emmène. On se retrouve donc dans ce lieu si intime où les habitants prennent leur bain. A cette heure ci, il n’y a que quelques hommes, le bain réservé aux femmes est vides. C’est impressionnant de voir l’eau couler directement sur la roche et d’être si chaude. C’est très agréable et reposant, ce qui fait du bien car la nuit nous ne dormirons qu’une petite heure avant de marcher jusqu’au cratère du Kawah Ijen.

DSC_0483

La randonnée dure 6h. 6h d’ascension du volcan puis de descente dans le cratère. Ca a une atmosphère bien particulière de marcher de nuit, sans avoir ce qui nous attend. Lors de la descente dans le cratère, on sent de plus en plus les odeurs de souffre et la fumée nous prend la gorge. Mais arrivé en bas, quel spectacle de voir ses travailleurs extraire le souffre. On remonte vite parce que c’est quand même dur de respirer dans le cratère. On se demande dans quel état sont les poumons de ses indonésiens.

DSC_0488

Lorsqu’on arrive en haut, c’est l’heure du lever du soleil. On se rend alors compte qu’on aperçoit la mer qui s’épate l’île de Java à celle de Bali. Le spectacle est une nouvelle fois magnifique et on découvre le lac acide au fond du cratère. Les couleurs sont sublimes !

DSC_0546

DSC_0573

DSC_0598

Sur le chemin du retour, on croise les extracteurs du souffre qui redescendent chargés. Ils transportent en moyenne 80kg par trajet et peuvent faire jusqu’à trois aller-retours dans la journée… Donc la randonnée qu’on a fait en 6h ils la font bien plus rapidement que nous alors qu’ils sont extrêmement chargés ! Ils ont les épaules complètement abimées et les trapèzes hyper développés alors qu’ils sont très fins ailleurs.

Lors de la descente du volcan, on continue d’observer le paysage environnant (on apercevra même des singes sauvages). Puis on rejoint le minibus pour nous rendre à Ketapang, à l’extrémité est de Java où on prendra le bateau direction Bali !

DSC_0601

2 Comments

Laisser un commentaire