Visite de la plantation de Oak Alley & balade dans le bayou

Le deuxième jour de notre séjour à la Nouvelle-Orléans, nous sommes partis en excursion pour visiter une plantation de canne à sucre et faire un tour en bateau dans le bayou du Mississippi. Une journée pour découvrir des paysages aperçus dans de célèbres films et dessins animés. Je pense notamment à Django Unchained, 12 Years A Slave que encore La Princesse Et La Grenouille (j’adore ce Disney!). Malgré une météo capricieuse, nous avons bien profité de nos visites. Je vous recommande vraiment de faire ce combo plantation + bayou lors de votre séjour en Louisiane.

Oak Alley Plantation

En réservant notre excursion, notre choix s’est porté vers la plantation Oak Alley que je trouvais très photogénique ! Cette allée de chênes (chêne = oak en anglais) tricentenaires est juste magnifique. Nous sommes tombés un jour d’orage après une semaine de pluies intenses. Alors même si nous n’avons pas pu profité pleinement des jardins, j’ai pu prendre cette photo sans touriste devant ! La guide nous a aussi dit qu’on avait de la chance car l’herbe et les arbres étaient bien verts. Ces chênes ont été planté par le premier propriétaire du terrain, afin de relier sa maison (différente de celle d’aujourd’hui) au Mississippi. C’est un colon français qui, en 1837, construis cette demeure.

   

   

Notre guide, habillée en robe d’époque, nous raconte l’histoire de cette plantation et de la famille de ce colon, Jacques Roman. A la fin de la Guerre de Sécession qui marqua l’abolition de l’esclavage (1865), la plantation est vendue. Dès lors, elle va passer de mains en mains sans être très bien entretenue, jusqu’à être abandonnée. La guide nous raconte que des vaches marchaient dans la maison. C’est donc une grande rénovation qu’il a fallu mettre en place en 1925 lorsqu’un couple rachète la maison afin d’en faire une fondation ouverte au public.

Finalement, on en apprend très peu sur l’histoire de l’esclavage, si ce n’est pas du tout. J’étais un peu déçue par ce dernier point.

   

   

Balade en bateau dans le bayou à la recherche d’alligators

Le bayou c’est ces marécages formés dans le delta du Mississippi au sud de la Lousiane. Mais si vous avez vu La Princesse Et La Grenouille, vous imaginez très bien ! J’étais contente de voir que le bateau qu’on avait réservé dans notre excursion n’était pas un airboat. (Rappelez-vous, je n’avais pas trop aimé cette expérience dans les Everglades en Floride). Alors nous voilà partis, au calme sur notre bateau à admirer la végétation et les quelques hérons. Le bateau ralenti et soudain notre guide se met à crier « Ici, viens Ici ». Au départ, on croit qu’il appelle un alligator par son prénom avant de réaliser qu’il parle en français pour communiquer avec ces reptiles ! Ca nous a bien fait rire. Mais en attendant les alligators venaient vraiment ! Pas folle la bête, il leur donne en fait des chamallows ! Il leur parle donc en français mais les nourri à l’américaine !

A la fin, surprise, le guide nous sort un bébé alligator vivant pour le faire passer de mains en mains pour la photo touriste ! Je n’aime pas trop ce genre de truc donc passe mon tour. Alex essaie de me faire relativiser en me disant que si ça se trouve le bébé a plus de chances de survivre avec l’aide de notre guide que sans, sachant que notre guide nous dit qu’il le relâchera quand il sera un peu plus grand… Mouais, pas convaincue mais bon. J’ai quand même vraiment apprécié cette balade.

   

   

Infos pratiques
  • Nous avons réservé cette excursion via le site Viator. Cela nous ait revenu à 112$ par personne et comprend le trajet aller-retour en minibus avec pick-up et drop-off devant votre hôtel/airbnb.
  • Vous pouvez bien entendu faire les visites séparément mais ça vous reviendra plus cher et vous prendra plus de temps sur votre séjour.
  • La demeure de la plantation de Oak Alley se visite seulement avec un guide. Mais on vous proposera des guides (ou audio-guides) francophones.
  • Si vous voulez faire des économies, prévoyez un pic-nique ! Il y a des sortes de sandwicheries sur place mais c’est plutôt cher.

6 Comments

  1. Quand je vois de tels alligators, je ne peux que me remémorer cette scène surréaliste du festin auquel nous avions assisté dans un parc à Bangkok, durant lequel ces bêtes d’une force inouïe se battaient pour attraper les morceaux de viande jetées par les gardiens, les uns déchiquetant les queues des autres!

  2. Lise

    Je suis tout a fait d’accord avec toi: la visite nous apprend rien sur l’esclavage. Je pense que c’est une volonté des américains car ils ne doivent pas en être très fiers… Vous êtes allés voir de l’autre côté de la maison les cabanes des esclaves et le champ de canne à sucre ?

Laisser un commentaire