Souvenirs d’Indonésie #2 : Yogyakarta, sur la route des temples

Après avoir vécu deux semaines avec Alex à Jakarta pendant qu’il bossait, nous partons finalement en découverte de l’Indonésie pour ses vacances ! La première partie de notre trip en Indonésie était de rejoindre Yogyakarta et les temples de la région.

Nous avons pris l’option de voyager grâce à un train de nuit depuis Jakarta. Cela nous a permis d’économiser une nuit d’hôtel et de voir passer le voyage plus vite (le trajet dure presque 10h !). Le train était confortable, nous avions de la place et pouvions nous incliner suffisamment pour dormir. Prévoyez quand même les boules quies, car même si c’est globalement très silencieux, vous pouvez peut-être tomber comme nous sur des voisins très bavards ! Certains préfèrent voyager de jour car cela permet d’observer les paysages de Java. Nous ne regrettons pas notre choix car nous avons fait beaucoup beaucoup de bus dans la suite de notre périple.

C’est donc très tôt le matin que nous sommes arrivés à Yogya. Et comme nous n’avions rien réservé, nous avons tout de suite chercher un hôtel pour nous libérer de nos bagages. Nous en avons trouvé un très facilement, proche de la gare. Le centre ville est vraiment petit donc nous avons tout pu faire à pied par la suite.

borobudur

Dans notre guide nous avions pris connaissance de l’agence Great Tour qui propose des excursions dans la région de Yogya ainsi que dans tout Java. Nous nous sommes donc renseignés et comme il était très tôt le matin, nous avons pu réserver pour une excursion à la journée vers les temples Borobudur et Prambanan pour le jour même. Juste le temps de se poser un peu à l’hôtel et de préparer les affaires avant de partir en mini bus !

borobudur

Direction Borobudur ! Ce temple, sanctuaire dédié au Bouddha, est impressionnant ! Pour s’y rendre il faut emprunter une grande allée qui donne au lieu son caractère majestueux. Vu d’en bas, il est très impressionnant : à sa base un carré de 113m de côté construit, semble-t-il, aux alentours de l’an 800.

Composé de plusieurs plateformes, rien ne sert de vouloir monter trop vite. S’arrêter à chacune de ces plateformes et en faire le tour permet de prendre la mesure de tous les bas reliefs sculptés dans la pierre.

borobudur bas reliefs

Le site est très touristique mais nous croisons essentiellement des indonésiens. Leurs visages étonnés en voyant des « Bule » comme nous. (« bule » est le terme utilisé par les indonésiens pour décrire les étrangers à la peau claire)! Ils nous interpellent tous pour prendre des photos avec nous, c’est amusant. Les indonésiens sont très accueillants et toujours souriants.

La journée se poursuit, nous rejoignons le mini bus pour nous rendre direction Prambanan ! Pour vous donner une idée du transport, il y a une cinquantaine de km à parcourir et cela prend une bonne heure et demi… Là bas les routes c’est un vrai sport ! Le mini bus double alors que des camions arrivent en face… Ca nous fait peur, vraiment peur, mais pourtant le chauffeur maîtrise, toujours avec le sourire !

Prambanan

Prambanan est un ensemble de nombreux temples shivaïtes. Les trois principaux sont dédiés aux grandes divinités hindouistes : Shiva, Vishnu et Brahma. Certains temples sont très bien conservés, d’autres sont malheureusement en ruine (écroulés à cause de séismes ou éruptions volcaniques). L’atmosphère est très différente de Borobudur, toute aussi impressionnante mais différente. Nous restons jusqu’au couché du soleil, la lumière est magnifique et donne des reflets ocres aux temples. Le soir, les temples servent de décor (en arrière plan) à un spectacle de danse représentant les scènes du Râmâyana (épopée indienne, mythologie). Nous l’avons vu et honnêtement même si c’est beau car très colorées, les danses ne sont pas à la hauteur de ce que nous imaginions et surtout le spectacle est très (trop) long !

prambanan

Le lendemain, après une bonne nuit à l’hôtel, nous partons arpenter les rues de Yogya. Pour rejoindre le centre, nous empruntons la Jalan Malioboro. C’est la rue principale où se trouvent plein de boutiques et qui donne accès à des marchés immenses. Nous sommes allés au marché Beringharjo où Alex a pu déguster des pattes de coq dans une feuille de bananier assis sur un scooter. Immersion totale !

pattes de coq

kraton

Nous sommes aussi allés au Kraton, le centre de la vieille ville qui abrite le palais du Sultan. Les lieux sont très beaux, avec des dorures très bien entretenues. En sortant, nous avons voulu nous rendre au marché aux oiseaux, qui d’après le guide valait le détour. Ce marché a changé d’adresse et il nous a été impossible de le trouver tout seuls !

Nous nous sommes littéralement perdus dans les quartiers résidentiels de Yogya. Heureusement, la gentillesse des indonésiens nous a encore souri. Alors qu’une jeune femme rentrait chez elle, elle nous a vu désemparés avec notre carte et est venue à notre rescousse sans qu’on lui demande. Le marché était apparemment très loin, elle nous a proposé de nous emmener en voiture. Si, si ! Cela ne se fait pas de refuser autant de gentillesse là-bas. Elle nous a donc emmenés avec elle. Le marché aux oiseaux étaient en fait un marché aux animaux. Marrant à voir mais pas exceptionnel non plus (nous ne sommes pas de grands fans d’animaux). Nous avons vu des poussins peints à la peinture fluo, ça fait un peu mal au coeur quand même !

marché oiseaux

Ce qui est marrant, c’est que ce marché n’est pas du tout touristique. Nous sommes donc entourés d’indonésiens qui viennent réellement acheter leurs animaux !

Finalement, la ville de Yogya est très sympa pour tous les marchés mais un jour suffit très bien à voir la ville. Après avoir passé du temps à Jakarta, ça fait du bien de se retrouver dans une ville à taille humaine ! Les alentours par contre valent vraiment le déplacement. Nous avons visité les deux temples de Borobudur et Prambanan mais il y a aussi le volcan Mérapi (l’un des plus actifs d’Indonésie).

Laisser un commentaire